Esthétique

/Esthétique
Esthétique 2016-03-15T09:11:13+00:00

CAP | CAP à distance | Bac Esth | BP | BTS MUC | SPA praticien | SPA manager 

 

 Vous êtes habile, vous avez la fibre artistique, le sens des contacts et une bonne présentation, alors les métiers de l’esthétique sont faits pour vous. C’est un secteur en plein développement : aujourd’hui on prend soin de son image, mais aussi de son bien-être. Les techniques de soins, de relaxation font l’objet d’une demande accrue. Différentes formations vous sont proposées…

Un marché de l’emploi en mutation

L’univers de la beauté est en pleine mutation : l’évolution constante du marché du bien-être et l’émergence des Spa ont permis aux acteurs du secteur d’accroître leur chiffre d’affaires et les emplois, même en période de crise. Prise en charge globale de la personne, qualité accrue de l’accueil et des services, innovations scientifiques, augmentation de l’expertise des soins : tout cela a contribué au développement des métiers et de leurs spécificités. Ainsi, le marché de l’esthétique et du bien-être, dynamique et générateur d’emplois, a aussi connu ces dernières années une évolution qualitative. Chiffres clés de la profession : chaque année, la CNAIB (Confédération Nationale Artisanale des Instituts de beauté) fait réaliser une étude sur les chiffres clés de la profession.

Esthétique : le sourire est de rigueur

Le travail d’esthéticienne commence dès la prise de rendez vous. L’accueil du client est de la plus haute importance. Sa prise en charge doit être sérieuse, soignée, sincère et professionnelle. Il faut savoir fidéliser le client en développant l’écoute, le conseil, le diagnostic personnalisé. L’esthéticienne doit savoir cerner les besoins et les désirs de sa cliente pour ensuite une mise en œuvre des différentes techniques appropriées à son type de peau, à son style, à ses envies (maquillage, auto-maquillage, soins du visage, soins du corps, teinture cils, sourcils, permanente des cils, dermo-pigmentation, prothèses ongulaires, épilations diverses…). Chaque client doit sortir avec une fiche conseil afin de connaître les produits cosmétiques à utiliser à son domicile et les plus adaptés à son cas. Dans le cas où l’esthéticienne est propriétaire de son salon, elle doit aussi s’occuper de la gestion et de la comptabilité de son établissement. Enfin, lorsqu’elle est titulaire d’un CAP avec plusieurs années d’expérience, d’un Bac Pro ou d’un BP, elle peut prendre en charge la formation d’apprentis dans le cadre d’un apprentissage ou être tuteur d’un jeune dans le cadre d’un contrat de professionnalisation. L’esthéticienne doit toujours savoir se remettre en question est doit être perpétuellement en formation, afin de se tenir au courant des nouveautés, des tendances et de la mode.

Des métiers exigeants

Proches des métiers de la santé, les métiers de la beauté (esthétique, cosmétique, parfumerie) requièrent de la part de ceux qui l’exercent autant de passion que d’expertise. Ainsi, les qualités essentielles d’un futur professionnel de la beauté et du bien-être sont :

  • Une hygiène impeccable et une excellente présentation en toutes circonstances,
  • Un goût prononcé pour les arts, la mode et les sciences,
  • Des facilités de communication, de contact et de psychologie, pour offrir une prise en charge qui doit être sérieuse, soignée, sincère et professionnelle,
  • Rigueur et méthode, sens de l’organisation,
  • Autonomie et capacité à prendre des initiatives,
  • Sens des responsabilités,
  • Savoir fidéliser le client en développant l’écoute, le conseil, le diagnostic personnalisé,
  • Savoir se remettre en question et être perpétuellement en formation, afin de se tenir au courant des nouveautés, des tendances et de la mode.

En fonction des études et du secteur d’activité choisis, une maîtrise de l’anglais peut être un plus très apprécié voire nécessaire. L’esthéticienne doit savoir cerner les besoins et les désirs de sa cliente pour ensuite une mise en œuvre des différentes techniques appropriées à son type de peau, à son style, à ses envies (maquillage, auto-maquillage, soins du visage, soin du corps, teinture cils, sourcils, permanente des cils, dermo-pigmentation, prothèses ongulaires, épilations diverses…).

Les conditions de travail

La station debout ou bien penchée sur la cliente et les horaires flexibles sont liés aux métiers de l’esthétique. Le contact avec le client en fait un métier vivant, dont l’agrément est directement lié au plaisir du contact humain.

Le statut de l’esthéticienne

En tant que salariée, l’esthéticienne peut exercer son activité dans des lieux diversifiés : salons d’esthétique (ou de coiffure parfois) de type familial ou franchisés, entreprises de soins d’ongles, SPA, salle de sport, studios de cinéma ou de mode, lieux de vente. Son diplôme et son savoir-faire sont déterminants dans l’emploi et le degré de responsabilité atteints.